Gaudi par EHRETic – La Sagrada Familia

20110809 - Gaudi Sagrada - Intro

La Sagrada Família, Temple Expiatori de la Sagrada Família de son nom complet en catalan, est une basilique mineure catholique de Barcelone. C’est l’un des exemples les plus connus du modernisme catalan et un monument emblématique de la ville. Œuvre inachevée de l’architecte catalan Antoni Gaudí, la Sagrada Família est située dans le quartier du même nom (district de l’Eixample).

L’architecte a conçu une minutieuse symbologie qui fait de cet édifice un poème mystique…

L’accès au monument se fait par un des cotés, la façade s’y trouvant représentant la Passion de Jesus :

La façade de la passion a été conçue par Gaudi pour donner une idée du cruel du sacrifice, avec des lignes épurées contrastant celles de la façade de la nativité. La façade a été décorée par Josep Maria Subirachs qui déclencha des polémiques en raison de leur fort contraste stylistique avec les statues naturalistes-réalistes de la façade de la Nativité.

Véronique présentant le Saint-Suaire et la flagellation de Jesus :

 

Le jugement de Jesus :

À côté de la représentation de la Trahison de Judas figure un carré magique qui a été sculpté par Josep Maria Subirachs. La somme des chiffres dans quelque sens que ce soit (ligne, colonne, diagonale) est 33, l’âge du Christ à sa mort. Il y a 310 combinaisons.

D’autres vues de la façade :

 

Détails d’une des tours :

Qu’est-ce que la vérité ? (détail de la porte) :

Petit tour à l’intérieur pour arriver de l’autre coté devant la façade de la Nativité…

 

La façade de la Nativité : la seule à avoir été construite pendant la vie de Gaudí. Les travaux du temple ont continué à partir de cette porte, puisque, comme Gaudí l’a dit : “Si au lieu de faire cette façade décorée, ornée, ampoulée, j’avais commencé par celle de la Passion, dure, aride, comme faite d’os, les gens se seraient plaints !”

 

Les noces de Joseph et de Marie :

Petit tour dans le musée avant de monter dans les  tours :

Intérieur d’une tour et “sculptures gaudiniennes” dans l’escalier :

 

Et déjà la descente…

Détail du portail de la façade de la Gloire, encore en construction et masquée. Elle servira de porte principale une fois le batiment achevé :

Retour à l’intérieur où on ne peut se lasser de contempler les vitraux et l’architecture organique :

 

La voute prise au grand angle donne l’impression d’une gigantesque arraignée :

Les vitraux sont de toute beautée :

 

La crypte est visible tout autour du choeur  :

Et en levant la tête, on tombe sur un imposant orgue…

Tout autour de nous fourmillent de magnifiques détails de sculpture :

 

Les esprits tordus diront aussi qu’il y a 33 images dans cet article, et que ça correspond aussi à mon âge cette année… Il y a aussi dans le carré 2X le chiffre 14 qui correspond au jour de ma naissance et le chiffre 9, du mois de septembre !!! 😛

Ne manquez pas la suite sur Gaudi ! 😉